5 questions à poser avant d’accepter un emploi

L’entrevue d’embauche s’avère souvent une expérience stressante. Concentrées sur l’image qu’elles renvoient, il arrive que les personnes qui postulent omettent d’éclaircir certains points essentiels. Alors, avant d’accepter une offre, voici les cinq questions pour lesquelles il ne faut pas faire l’impasse. 

L’entreprise est-elle flexible ?

La pandémie de COVID-19 a révélé que de nombreuses tâches sont réalisables à distance. Selon Statistique Canada, environ 40 % des Canadiens et Canadiennes travaillaient de la maison en avril 2020, contre 4 % en 2016. Un autre sondage de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CRHA), publié en 2021, démontrait que 24 % des personnes ayant vécu l’expérience du télétravail aimeraient jouir d’une flexibilité totale et décider elles-mêmes des jours où elles iront au bureau. Ce pourcentage n’est que de 8 % du côté des employeurs. « Il est donc très important de s’informer de la flexibilité dans le travail à distance, mais aussi de l’aménagement des horaires et des vacances », souligne Geneviève Provencher, fondatrice de Flow, un répertoire des entreprises flexibles du Québec.

La culture et les valeurs de l’entreprise sont-elles en accord avec les vôtres ?

C’est bien souvent une dimension qui est validée avant même l’entrevue. Geneviève Provencher suggère d’aller lire les commentaires sur l’entreprise, publiés sur Internet et dans les réseaux sociaux. Cela permettra d’éviter les mauvaises surprises. Si les gestionnaires directs n’étaient pas présents pendant l’entrevue, il est possible de demander à les rencontrer brièvement avant d’accepter une offre, afin de vérifier que le courant passe.

Le titre du poste est-il représentatif des tâches quotidiennes ?

Cela peut paraître évident, mais il arrive que certains titres de postes affichés par les entreprises ne correspondent pas tout à fait aux tâches. Il est donc important de s’assurer que c’est le cas en posant des questions sur ce que l’on attend réellement de vous. Quels seront les objectifs principaux du poste ? Pourrez-vous participer à des projets spéciaux ? Connaître plus précisément ces éléments permettra également de s’assurer que le salaire proposé est en adéquation avec le travail demandé.

Quelles sont les possibilités d’avancement ?

« Les perspectives d’évolution ne sont pas forcément les mêmes dans une startup par rapport à une plus grande entreprise », affirme Mme Provencher.

Une personne qui vient tout juste d’être embauchée a ainsi avantage à interroger les gestionnaires à ce sujet. Leurs réponses lui donneront une meilleure idée des possibilités de carrière dans la structure, en fonction de ses objectifs personnels.

Quels sont les avantages sociaux ?

Les informations sur les avantages sociaux sont souvent inscrites dans le contrat ou en annexe. Si rien n’est mentionné, il est important de demander aux gestionnaires de préciser ces éléments. Les avantages sociaux sont-ils offerts dans trois mois ou bien à l’embauche ? Selon Geneviève Provencher, il peut aussi être judicieux de valider les systèmes de bonification du salaire. « On vérifie si les bonus sont versés en fonction de la performance ou à la signature, par exemple », indique-t-elle.  

Dernier conseil de l’experte : prendre des notes en entrevue pour s’assurer plus tard que ce qui est mentionné à l’oral — du moins les éléments tangibles et quantifiables — est bien indiqué dans le contrat de travail. Cela permet d’éviter les oublis, mais aussi de poser toutes ces questions pendant la discussion avec les responsables des ressources humaines.

 

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#