Mères de famille : Elles rêvent d’un emploi à temps partiel

Combiner travail et famille peut être difficile pour les parents de jeunes enfants, en effet, aux État-Unis 62 % des mères de famille rêvent d’un emploi à temps partiel 


Les femmes représentent aujourd’hui près de la moitié de la main d’œuvre aux USA, contre 38 % en 1970. Une grande majorité d’Américains (75 %) rejette l’idée selon laquelle les femmes devraient retourner à un rôle plus « traditionnel » dans la société, et la plupart pensent qu’hommes et femmes doivent apporter leur contribution au revenu familial. Pourtant, une analyse publiée par le Pew Research Center le 1er octobre 2009 démontre que les mères américaines recherchent un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Aux États-Unis, 59 % des femmes travaillent ou cherchent activement un emploi. 66 % de celles qui ont des enfants âgés de 17 ans ou moins travaillent à temps plein ou à temps partiel, et parmi elles 74 % sont à temps plein*. Or, de manière assez surprenante, un sondage mené par le Pew Research Center cet été et posant la question : préfèreriez-vous travailler à temps plein ou à temps partiel ?, révèle que 62 % des mères de famille qui travaillent préfèreraient un emploi à temps partiel, contre 37 % qui préfèreraient un travail à temps plein. De leur côté, les pères de famille ont une façon de voir très différente : 79 % préfèrent travailler à temps plein, contre 1 sur 5 qui choisirait le temps partiel. En 1997, seulement 48 % des mères salariées déclaraient que le temps partiel serait l’idéal pour elles…

Toujours en train de courir à droite et à gauche

D’après l’auteur de cette analyse, Kim Parker, beaucoup de femmes se demandent aujourd’hui si le travail à temps plein est vraiment l’idéal pour elles, surtout lorsqu’elles ont des enfants. Le fait de porter cette double-casquette – mère de famille et salariée – se révèle en effet extrêmement difficile, les deux univers se mettant quasi-systématiquement en concurrence : en comparaison avec les pères de famille qui travaillent et les mères au foyer, les mères salariées ont beaucoup plus souvent l’impression qu’elles n’ont pas assez de temps durant la journée pour accomplir toutes leurs tâches. Quatre mères qui travaillent sur dix déclarent par ailleurs qu’elles sont toujours en train de courir à droite et à gauche.

L’auteur souligne également que les responsabilités familiales des mères de famille qui travaillent ont un impact significatif sur leurs choix de vie les plus importants : 27 % des femmes qui ne travaillent pas déclarent que ce sont leurs tâches familiales qui les en empêchent. Par ailleurs, la famille apparaît comme l’une des principales raisons qui fait qu’elles ne peuvent passer à travers le plafond de verre qui les empêche d’accéder à des postes à hautes responsabilités.

Heureusement, malgré ces pressions et « conflits intérieurs », les mères de famille qui travaillent se déclarent satisfaites de leur style de vie, tout comme les pères de famille qui travaillent et les mères au foyer.

* D’après les données du U.S. Bureau of Labor Statistics

Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

{{-- --}} {{-- --}}