Temps partiel, les secteurs qui recrutent au Canada

Le nombre de personnes en emploi a augmenté au Canada depuis 12 mois (hausse de 1.8%, soit +317 000 entre l’été 2016 et l’été 2017) Cette hausse provient essentiellement de l’emploi à temps plein, et cette tendance perdure depuis plusieurs années.  Cependant, certains secteurs, comme celui des services, restent friands des contrats à temps partiel, qui offrent une flexibilité inégalable face aux fluctuations du marché.

Face à la demande de main d’oeuvre (due notamment aux départs en retraite, et au manque de relève) certaines entreprises recrutent à temps partiel  pour conserver plus longtemps des employés plus âgés.

ADMINISTRATION PUBLIQUE ET ENSEIGNEMENT

Les emplois à temps partiel ne cessent d’augmenter dans les services gouvernementaux, les sciences naturelles et appliquées (+ 4.3% entre juin 2016 et juin 2017).

L’enseignement semble être un secteur propice au travail à temps partiel (+1.0% en Juin 2017). Un taux de croissance de + de 8.5% a été observé dans ce secteur, les plus fortes hausses pour la Nouvelle-Écosse, dans les provinces maritimes ainsi qu’en Colombie-Britannique, tandis que l’Ontario semblait être à contre-courant, enregistrant une baisse des effectifs autant dans le travail à temps plein qu’à temps partiel…

COMMERCE DE DÉTAIL

Le marché de l’emploi du commerce de détail a été malmené ces dernières années, alors qu’on constatait de nombreuses fermetures de chaines de magasins établies parfois depuis des décennies. Le sondage sur les perspectives d’emploi Manpower de 2016 prévoyait une augmentation de 3% pour le début 2016. La progression la plus forte a eu lieu dans l’Ouest Canadien (+14%) tandis que le Québec a connu dans ce secteur son taux de recrutement le plus faible depuis 2011. 

En juin 2017, pour l’ensemble du Canada, le taux d’emploi a légèrement augmenté dans le secteur du commerce de détail. 

ÉVOLUTION DES MENTALITÉS

Le travail à temps partiel n’est plus l’apanage des jeunes et des femmes. On distingue depuis quelques années une réelle tendance chez les retraités à retourner, volontairement ou non, à la vie active : pour cette force de travail, le meilleur moyen de concilier retraite et emploi est le temps partiel. Cependant, il semblerait que certaines professions (plombiers, électriciens, charpentiers et travailleurs spécialisés) favorisent davantage une envie d’activité indépendante plutôt que salariée sous les ordres d’une tierce personne. L’analyse de la Banque Canadienne Impériale de Commerce va dans le même sens : elle prévoit une hausse des travailleurs autonomes plutôt que des salariés à temps partiel. Peut-être une bonne nouvelle pour des jeunes en manque d’expérience cherchant un travail à temps partiel?

Réseau d'emplois Jobs.ca

#